Au Népal, on célèbre la relation fusionnelle entre les humains et les chiens. Au mois de juin prochain aura lieu comme chaque année Kukur Tihar, un festival qui rendra hommage à nos meilleurs amis à quatre pattes, mais aussi à d’autres animaux.

Un festival qui fait du bien

Le Népal est connu pour son histoire bien particulière avec les chiens. Depuis toujours, les habitants leur vouent en effet un profond respect. Au point de leur consacrer une journée particulière ! L’objectif ? Les remercier de leur amitié, de leur dévouement, de leur protection et de leur bienveillance. Une journée baptisée Kukur Tihar ou Kukur Puja, qui signifie “culte des chiens“. Dans les croyances locales, le chien serait un messager de Lord Yamaraj, le Dieu de la Mort.

Contrairement au traitement atroce infligé aux chiens pendant le festival de Yulin, en Chine, où les animaux sont violemment abattus pour leur viande, les chiens sont ici vénérés, chouchoutés. En ce jour si particulier, on offre aux chiens des guirlandes de fleurs appelées Malla. Ces guirlandes sont une preuve de respect et de dignité. Des plats délicieux sont également mis à disposition, et on leur appose une marque rouge sur le front, bien connue des traditions hindouistes, en signe de bénédiction.

Durant le festival de Tihar, chiens domestiqués ou errants sont ainsi mis à l’honneur autour de rituels. D’autres animaux sont également bénis et célébrés. Le premier jour du festival est notamment consacré aux corbeaux (Kaag, le messager de la mort) tandis que le matin du troisième jour est réservé aux vaches (Gai Tihar). Un tika est mis sur leur front et une guirlande autour de leur cou, puis isl se régalent d’un délicieux repas.